roman de lutte communautaire partie 38

Sama : Rachid km
Rachid : Ah ouais
Elle ouvrit les yeux :
Sama : et laisse tomber ta main
Rachid : Non
Prenez l’ordinateur portable :
Sama : Bonne chance !
Elle a pris la caméra et l’a suivi.
Sama : Rachid
Rashid : Savez-vous combien ?
Sama : Nineninnin Maby, écoute
Rashid : S… qn
Sama a pris l’ordinateur portable :
Sama : quatre-vingt-dix-sept
Elle s’asseyait:
Sama : quatre-vingt-dix-sept
Rachid : Ouais !
Sama Becket :
Sama : Pourquoi quatre-vingt-dix-sept ?
Rachid : doux
Sama : Rashid, non, ce n’est pas gentil. Cela ne m’implique même pas en Irak
Rashid : Qui vous a dit de retourner en Irak ?
Sama : Je ne sais pas
Rachid : Sama mon amour
Sama : mmm
Rashid : Dieu est bon, Dieu est bon
Sam :
Rachid : Sama
Sama : soupir
rejoins-le;
Rashid, quel est ton rêve ?
Sama : je deviendrai médecin
Rashid : Dr Sama
Elle rit en essuyant ses larmes.
Rashid : Si Dieu le veut, après Dieu, alors je deviendrai médecin. Ne pleure pas, linceul Sama. Tes larmes sont précieuses. Je t’aime, tu es ma sœur.
Sama : si Dieu le veut
Rashid : C’est bon, tu me connais et j’ai une sœur, Einstein
Sama : Dieu me pardonne
Dans la maison 7 :
Lynn : Combien ?
Cher soupir:97
Lujain : 99 pleurs
Aziz : Ah
Lujain : Si vous essayez vos tours
Aziz : Oui
Lujain : Euh, ne sois pas contrarié, tu as séparé deux degrés
Aziz : Oui
Le sourire:
Lujain : allons à Raghad
Aziz : Oui
dans la maison 1 :
Naif Mossera Farhan a téléchargé :
Nayef : Oooh…. Ooo 98 je rêve, je rêve de mes assiettes
Raghad: Dieu Carson, une minute, je me souviens de l’état civil, et je jure devant Dieu que je l’apporte 100
Muhammad : Donnez-lui un cadeau, donnez-le à Dettol. Vous n’avez pas à y répondre. Vous n’avez pas
Raghad : Hummm
Muhammad : Une douce carte de famille
Supporteur : faux wtf
Mohammed : C’est pas vrai
Raghad : et notre nom
Muhammad : Raghad Al-Tayeb Nayef Al-Tayeb Muhammad Al-Tayeb
Raghad lui jeta des oreillers ;
Raghad : Bien à toi, Abou Oyoun Khader
Muhammad: Doux, regardez votre Excellence, le réalisateur… Réalisateur Raghad Al-Tayeb
Réaction de Moayad et Nayef Nazer Raghad Fatso a ri :
Raghad : Non, par Dieu, comment s’appelle aussi notre père ?
Muhammad soupira: au nom de Baba Abdullah
Raghad : Hé, c’est une accumulation d’orphelins, mais tu connais ton père et ta mère, tu as des noms, pas moi et ça, c’est pour ça que je le lui ai donné.
Supporter : Je n’ai personne. En gros, c’est ma famille. Haha, ma famille me déteste.
Raghad : Nayef m’a donné un Kleenex, j’ai été impressionné
Partisan : Dieu ?
Raghad :  Hé, je plaisante
Soudain la cloche sonna et la porte s’ouvrit.
Nayef: Oh, que Dieu vous bénisse, pour qu’ils complimentent la robe de graduation avec une grande joie
El Ghala: Ha-ha-ha-ha, je ne sais pas à quel point tu es excité
Nayef : C’est bouclé et tes cheveux sont si moelleux
Elghla : en bonne santé
Nayef : cher
Elghla : Hummm
Nayef : Je suis allé chez le psychiatre
El Ghala : Non, et Maby n’est pas à l’aise avec elle
Nayef: Eh bien, viens avec moi demain
Al-Ghala : Vous le verrez mercredi
Naef : pourquoi ?
El-Ghala : Demain, nous irons nous promener et célébrer notre remise des diplômes. Après cela, mardi, c’est la fête nationale. Alors, bien sûr, il y aura une fête
Nayef : C’est ça ?
El-Ghala : Où puis-je venir avec vous ?
Nayef : je te le dis sur le snap
Algue : D’accord
Nayef : je t’aime
entré:
Muhammad: Raghad Shrayek, je vais t’apprendre fortnite
Raghad : Malheureusement, Joey Minecraft
Al-Ghala a tendu la main en disant : Comment allez-vous ?
Muhammad a tendu la main: Oh mon Dieu, je jure devant Dieu que tu es une bête, O pitch, pourquoi l’as-tu coupé, et tu étais comme Dieu?
Nayef : Il veut dire Sama
J’ai soupiré et ri, et j’ai salué Muayyad :
Al-Ghala : Wazeed
Nayef : Dans sa chambre, il voit son pourcentage
Muhammed : A combien s’élève votre pourcentage ?
Al-Ghala : 96 et Baraha
Muhammad : Aïe… Raghad, allez
Raghad : Ummm, sois patient
Ce qu’elle a sur son téléphone :
[agréable]
Répondre [hmmm]
Répondre [Le jour de la fête nationale, où vas-tu]
J’ai répondu [je ne sais pas ce que nous avions prévu]
Répondre [dites-moi ok si vous décidez]
J’ai répondu [de mes yeux]
Répondre [Donnez vos yeux ]
répondu [par]
Répondre [par]
Muhammad : Raghdad
Raghad : Hummm
Muhammed : Je te vois
Raghad : Par Dieu, je parle à mon ami par voie électronique
Sonné la cloche:
Nayef : Une fois, je ne peux pas l’ouvrir
partisan du Fatah;
Support : la lumière de la maison
Rashid : Cheikh, laisse sa mère
Supporter : Comme ta sœur, nous la recevrons à l’extérieur
Rashid : Hé Cheikh !
ils entrèrent:
Sama : bien
inclus:
sama : hyperbole
inclus:
Sama : Que la paix soit sur vous les gars
Tout le monde n’est pas habitué à Muhammad : Paix
Muhammad : Je demande pardon à Allah et je me repens à Lui
Sama: De chaque grand péché, et Dieu est revenu en un ici. Il n’a pas rendu la paix et a pris le péché
Mohammed : Que la paix soit sur toi, Hobi
Sama : Un Zain corrigé ?
Supporter : Où est la heysha mardi ?
Raghad : A Abu cette maison, mon père est muté… J’ai des sanctuaires pauvres. Je vois que je n’ai pas changé le blasphème de mon téléphone portable depuis un mois. Je n’ai pas de vêtements et de robes. J’ai cinq mois.
Mohamed : Ah
Raghad : pauvre, pauvre âme, il a achevé sa misère dans une rue
Muhammad Talaa Al-Buk :
Raghad : Oui Oui Oui
Mohammed : Réel
Son sourire a disparu, tout le monde a ri.
Raghad : Dieu Carson
Muhammad : Je plaisante cinq cents fois
Nait Naïf :
Raghad : Je t’aime, et par Dieu, je te sens mon frère, parce que nous sommes dans le même cas, je suis venu ici et ma famille m’a abandonné et ta famille t’a abandonné, je veux dire, Sim Sim, une histoire d’argent, toi et …
Naïf : tiens
Raghad : Allez, 300 riyals.. mon cher supporter, 200 de plus suffisent
mettre sa main et sa tête;
sama : elle l’a trouvé
Raghad : Ha, soutien
Supporter : Dans le 500 premier escalier de la ville, à…
Combien cela fait-il?La poussière s’est dissipée.
Rachid : Oups
est descendu :
Raghad : celui
Supporter : Vous en avez 200, et j’ai le droit d’en prendre 300 pour partager
Raghad : Tenir 300
J’ai regardé Sama;
Raghad : Mon amour, ma soeur depuis l’allaitement
Sama : Je ne te connais pas
Raghad : Je veux dire, ajoutez 50 .
Sama : D’où je viens ?
Elle prit son sac et ouvrit le livre.
Sama : Fin de Raghad
Raghad : Oups, qui est sur la photo ?
Sama : le fils de ma tante
Raghad : On dirait que quelqu’un sur Instagram est dégoûtant et il se redresse pour lui
Sama : Qui ?
Raghad : Seigneur
Sama : hétéroclite
Raghad : J’ai dit quelque chose, attends
Sama : attends
Raghad : Sur 15, j’achèterai de la gomme Abu Nos et je la distribuerai
Rashid: Hé, attends
Raghad : C’est vraiment mauvais ?
Rashid : Attendez une minute… attendez
Il lui a donné la clé de la voiture.
Muhammad : Hé, hé, Lala, mais ce bouton
Rashid : Pas de bouton
Muhammad : Je n’ai tout simplement pas saisi 18 ans
Raghad : Mon anniversaire est le 26/11
Nayef : On ne sait pas. Chaque année, on agite tous ce gros dans nos chambres, donc on sait tous
Raghad : Je déménage chaque année

Leave a Comment